Portrait de Céline, dompteuse de monstres

Je vous vois déjà écarquiller les yeux en vous demandant de quel genre de monstres il pourrait bien s’agir. Un peu de patience, vous le saurez tout de suite avec Madame Céline Sankara, la digne fille de Bobo-Dioulasso.

Du rêve d’infirmière à conductrice d’engins « très » lourds

Tout commence par une annonce faite par la mine d’or à ciel ouvert d’Essakane au Burkina Faso. Céline qui n’avait alors aucune formation dans le domaine décide de tenter sa chance. Le 2 février 2011, elle sera retenue, de même que 8 autres filles. Elle débute ainsi la formation à Dori, obtient son permis de conduire et commence à travailler dans un univers considéré comme réservé uniquement aux hommes : le secteur minier. Madame Sankara a dû travailler très dur et gravir les échelons pour se voir confier les dumpers.

Un dumper est un engin qui possède un réservoir de 1900 litres. Il mesure 5.80 mètres en hauteur, 11 mètres de long et 6,30 mètres en largeur. A vide, ce monstre mécanique pèse 113 tonnes. Lorsqu’il est chargé, Céline se retrouve en train de manier 250 tonnes sur une vitesse de 50 kilomètres par heure. Avec 1350 chevaux et un robuste moteur de 12 cylindres, ce véhicule poids « très » lourd est assis sur 4 gigantesques roues. Chacune d’elle possède près de deux mètres de haut.

Les débuts et désormais, la routine de Céline

Céline avoue qu’elle a voulu rebrousser chemin le jour de son premier contact avec ce qui deviendra par la suite son matériel de travail. « Quand on est arrivé et j’ai vu l’engin, j’ai dit si c’est ça, je préfère repartir. On avait tellement peur sincèrement dit« . De plus, l’immersion ne fut pas de tout repos. Le premier obstacle s’est révélé être ses propres collègues hommes qui lui avaient certifié qu’elle ne pourrait jamais conduire ledit camion. L’autre appréhension est venue de son mari qui n’y croyait également pas.

Aujourd’hui, Céline adore son travail et n’a aucune peine à l’exercer de jour comme de nuit. Aucune faveur ne lui est faite avec sa condition de femme : avec énergie et bravoure, elle est soumise aux mêmes rythmes et intensités de travail que les hommes. D’ailleurs, ces derniers ont fini par la féliciter. Souvent éloignée de sa petite famille, elle a finalement aussi eu le soutien de son époux. Elle arrive par conséquent à avoir un œil sur les études de ses enfants.

Les mines et les femmes, une histoire d’amour naissante

Dans la croyance populaire, certains métiers ne sont faits que pour la gent masculine. Les choses ont évolué et petit à petit, les femmes sont en train de comprendre qu’elles sont aussi capables de réussir dans des milieux essentiellement masculins.

Aussi, la loi interdit toutes formes de discriminations envers les femmes au Burkina Faso. Le 8 juillet 2009, une politique nationale genre a été adoptée à cet effet. Le décret N°2009672/PRES/PM/MEF/MPF promeut l’égalité des chances entre les deux sexes dans le processus de développement. Ceci a été pour beaucoup dans l’intégration des femmes dans le secteur minier.

En 2016 par exemple, seulement 184 femmes y travaillaient. En 2018, 261 femmes étaient employées par la seule mine d’or d’Essakane, soit 11,19 % du personnel. Elles bénéficient également d’un congé spécial de maternité de 14 mois.

Il faudrait également prendre en compte le fait que les femmes ne veulent pas embrasser des domaines ayant rapport au secteur minier. Ce qui explique leur faible présence. Un état de choses que font l’effort de corriger les multiples associations et institutions.

Qu'il s'agisse donc de Céline dans la mine d'Essakane, de Téné Konaté ou de Sonia à Dundé, nous continuons de croire que la campagne "Aux Filles, l'Égalité" de Plan International Bénin n'est pas une vaine lutte. Les filles peuvent également décider, diriger.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s