4 semaines pour les filles : tic-tac, tic-tac…

Ce jeudi 28 mai, a eu lieu dans les locaux de Plan International Bénin, une séance de recyclage pour 6 blogueuses et 4 activistes. Elle vise à les remettre au parfum des objectifs de la Campagne « Aux Filles, l’Égalité ». Elle a aussi été l’occasion de leur transmettre quelques notions essentielles sur la rédaction d’articles.

Dans notre pays, cette campagne a pris à témoin les activistes, les organisations de jeunes filles et jeunes garçons, les associations de femmes, les groupes communautaires, les jeunes influenceurs et les organisations de jeunes filles et jeunes garçons. Elle n’a pas oublié le volet « Blogging ». Parce que comme les actes, les mots touchent également.

Par conséquent, tout le mois de juin, Maman et Célibataire va s’y consacrer. Prévue pour durer 3 ans (2018-2021), la Campagne « Aux Filles, l’Égalité » ne vise qu’un seul but : faire en sorte que chaque fille, chaque jeune femme ait le pouvoir sur sa propre vie et puisse façonner le monde qui l’entoure. Sans bien évidemment faire des garçons, des ennemis.

Pourquoi  »Aux Filles, l’Égalité » ?

"Aux Filles, L’Égalité" parce que les filles continuent d'être mariées de force. "Aux Filles, L’Égalité" parce que les grossesses précoces sont la deuxième cause de décès des filles. "Aux Filles, L’Égalité" parce que les 2/3 des analphabètes recensés dans le monde sont des femmes. Aux Filles, L’Égalité pour bien et bien d'autres raisons tout aussi valables.

Filles et garçons, mêmes pouvoirs

Décider, diriger. Avez-vous déjà imaginé un monde où les filles et les jeunes femmes pourraient enfin prendre des décisions qui les impactent directement de façon positive ? Moi, oui. Je rêve de ce monde pour ma petite fille. Un monde dans lequel ses opinions et ses intérêts seront pris en compte, parce que considérées par des filles et des femmes.

Ces dernières ne devront donc pas être exclues des postes de pouvoir. Les mêmes chances accordées aux garçons doivent leur être accordées. Dans le monde, il n’y a que 5 % de mairesses et 23 % de députées pour plus de 3 milliards de femmes et de filles. Trop faibles pourcentages : il urge donc d’un plus grand accès à l’éducation.

Filles et garçons, mêmes libertés

S’épanouir. Cet objectif vise un accès égal à tous les espaces publics. Que ce soit à l’école, sur les réseaux sociaux, dans la rue, ou n’importe où ailleurs, les filles ne doivent pas avoir peur de prendre la parole. Elles ne doivent pas faire l’objet de violences, encore moins de harcèlements.

Filles et garçons, mêmes représentations

Apprendre. Il suffit de jeter un regard observateur sur la société pour se rendre compte du fait que les filles ne sont pas valorisées. Plusieurs stéréotypes tendent tous les jours à éteindre la flamme qui brille dans leurs yeux. Elles parviennent alors difficilement à réaliser leurs rêves.

Il est temps de briser toutes ces représentations négatives et préjudiciables à l’ambition de la gent féminine. Dès le bas âge, elles doivent comprendre qu’elles ont du potentiel. Que tout comme les garçons, elles peuvent travailler. Elles peuvent faire carrière dans des domaines où l’on ne préférerait pas qu’elles soient.

Tic-tac, tic-tac...nous en avons pour 30 jours...et nous ne nous tairons que lorsque chaque fille sera entendue et chaque voix, prise en compte.

2 Replies to “4 semaines pour les filles : tic-tac, tic-tac…”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s