Je suis maman et papa

Nadège aura bientôt 26 ans. Depuis un peu plus de 5 ans, elle élève seule sa fille. Tombée enceinte sur les bancs de l’université, elle n’a toujours pas trouvé un emploi stable. Nadège est mère célibataire.

Comme Nadège, des milliers de jeunes filles autour de nous ont à charge un ou plusieurs enfants. Comment s’en sortent-elles? Allons à leur découverte !

La tranche d’âge de la maman célibataire

Les jeunes mamans célibataires, situons-les dans la tranche d’âge des 15 à 24 ans. Ces jeunes femmes tombent souvent grosses alors qu’elles sont encore à l’école. Le blog educfillemere nous édifie d’ailleurs à ce sujet. Dans la commune de Glazoué située dans le centre du Bénin par exemple, elles sont 404 mamans célibataires à avoir été enregistrées dans les collèges et les lycées. Elles ont de 21 à 26 ans et représentent 32,8% de cette population.

Pour celles qui ne tombent pas enceintes au collège ou au lycée, elles se retrouvent seules dans un ménage à la suite d’une séparation avec le père de leur enfant. C’est d’ailleurs le cas de Nadège qui a bien voulu nous conter sa mésaventure. Après la nouvelle de sa grossesse, son petit ami et elle se séparèrent pour des raisons familiales.

Situation émotionnelle de la maman célibataire

Abla Farhoud, dramaturge et romancière affirmait en 1988 dans Le bonheur a une queue glissante : « Mes enfants sont ma seule richesse ». Même si la plupart des mamans célibataires sont reconnues pour être des femmes battantes, et que même la mort ne peut séparer une mère et sa progéniture, ces dernières sont des femmes extrêmement fragiles sur le plan émotionnel.

Comme nous l’avons tous appris dès le bas-âge, une famille est composée du père, de la mère et des enfants. Une maman célibataire aura alors tendance à rechercher dans chaque homme, qu’il soit un collègue, un ami, une connaissance ou un client, un potentiel père pour son enfant. Elle n’a pas perdu de vue le vœu de toute femme : faire grandir ses enfants dans un foyer.

Cette fragilité ne manque pas de la pousser dans les bras du premier venu qui lui miroite de rester à ses côtés et de prendre soin de ses enfants. Notre vis-à-vis reconnaît être tombée à plusieurs reprises dans ce piège.

Il faut toutefois ajouter que ce n’est pas la volonté et le courage qui manquent à certains hommes. Valère dixit: « Je ne vois aucun mal à sortir avec une maman célibataire. Le problème c’est ma mère, elle n’acceptera jamais. De plus, tu dois désormais s’occuper de son enfant ». Paradoxal n’est-ce pas?

En effet, notre société béninoise voit d’un mauvais œil, la maman célibataire. Elle est considérée comme une fille de mœurs légères qui en plus n’a pas su garder son homme. Les belles-mères n’en veulent pas pour leur fils. Aussi, ces hommes qui décident néanmoins de s’engager avec l’une d’entre elles, sont très tôt effrayés par les charges financières auxquelles ils doivent désormais faire face.

Situation financière de la maman célibataire

Généralement elle n’est pas très reluisante. Nadège a un Bac+3 depuis bientôt 5 ans. Ce ne sont pas les offres de travail alléchantes qui ont manqué. Entre les dépenses pour l’achat de vivres et la scolarité de sa fille, le jeune âge de cette dernière l’ont empêchée d’aller travailler. Plus tard, Nadège a eu du mal à s’en sortir avec les frais de déplacement sur ses lieux de stage.

Toutefois, toutes les femmes de ce statut ne sont pas exposées à une situation financière précaire. Certaines ne se plaignent pas du double rôle qu’elles jouent auprès de leurs enfants.

Et vous, que pensez-vous des mamans célibataires ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s